cadeau collègue de travail
5/5 - (3 votes)

Le grand jour est enfin arrivé. Ce moment béni où ce collègue, dont la simple présence suffisait à tester les limites de ta patience, décide de prendre son envol (ou est gentiment poussé vers la sortie).

C’est pas qu’on veut être méchant, mais disons simplement que c’est l’occasion rêvée de lui dire “Bon retour à Moulinsard”… et de s’assurer qu’il n’oublie pas trop vite combien on était “heureux” de travailler avec lui.

 

Pour le collègue qui ne manquera à personne

Tu cherches une idée de cadeau qui dit “on est tellement triste que tu partes… pas vraiment” ? Ne cherche plus, j’ai ce qu’il te faut.

  • Un faux trophée pour le “Meilleur collègue qu’on ne regrettera pas”: Rien de tel pour booster son ego une dernière fois avant de le laisser partir. Assure-toi que le trophée soit suffisamment kitsch pour que le message soit clair.
  • Un guide de survie pour le prochain job: Parce que bon, s’il a été un challenge pour toi, il le sera sûrement pour les prochains. Autant lui donner toutes les chances de ne pas se faire virer dès la première semaine.
  • Un calendrier avec des comptes à rebours: Marque chaque jour qui reste avant son départ. C’est festif, c’est fun, et ça montre combien tu es impatient de le voir prendre la porte.

 

Pour celui qui n’a jamais trouvé le percolateur

Pour ce collègue qui, malgré les années passées dans l’entreprise, n’a jamais réussi à retenir où se trouvait la machine à café ou comment s’en servir.

  • Un percolateur miniature avec un mode d’emploi en 100 langues: Pour qu’il se souvienne toujours de ce qu’il n’a jamais pu apprendre chez vous. Qui sait ? Avec un peu de chance, il finira par comprendre comment ça marche.
  • Un kit de survie “Retour à l’âge de pierre”: Inclus un silex pour allumer le feu et un guide pour chasser le mammouth. Parce qu’on n’est jamais trop préparé pour la vie en dehors du bureau.

 

Pour celui dont le départ est un soulagement

C’est pas qu’on aime pas les gens, mais il y a des départs qui ressemblent plus à des vacances qu’autre chose.

  • Un aller simple pour une destination lointaine (mais sans retour): Symbolique, mais efficace.
  • Une boîte de mouchoirs personnalisée “Pour tes larmes de joie (ou les nôtres)”: Parce que oui, il y aura des larmes. De joie. Beaucoup de joie.

 

Pour le maître de l’esquive

Ce collègue spécialiste de l’art de disparaître juste au moment où on avait le plus besoin de lui. On ne sait pas comment il fait, mais son talent pour esquiver les réunions et les deadlines est presque impressionnant.

  • Une cape d’invisibilité (en tissu très fin) : Offre-lui cette cape symbolique pour honorer ses compétences en matière d’évasion. Bon, d’accord, elle ne le rendra pas réellement invisible puisqu’il l’est déjà, mais c’est l’intention qui compte.
  • Un détecteur de présence personnalisé : Avec un message qui s’active uniquement lorsqu’il s’approche, “Alerte ! Une apparition rare a été détectée”. Un clin d’œil humoristique à ses fréquentes absences qui ne manquera pas de faire rire (ou de piquer) lors de son départ.

 

Pour l’éternel pessimiste

Ce collègue a le don unique de voir le verre non seulement à moitié vide mais aussi fissuré et probablement contaminé. Son pessimisme est tel qu’il pourrait presque faire pleuvoir à l’intérieur.

  • Un kit de survie post-apocalyptique : Parce qu’avec tout ce qu’il redoute, mieux vaut être préparé. Inclus une bouteille d’eau bénite, un guide de survie en cas d’invasion zombie et une écharpe anti-déprime.
  • Un livre de coloriage “Tout ira bien” : Pour l’aider à voir la vie en rose (ou au moins en essayer). Chaque page offre un scénario catastrophique qu’il pourra joyeusement colorier en imaginant les pires issues possibles.

 

L’ultime cadeau pour celui qui part (et c’est tant mieux)

Au fond, le départ d’un collègue est toujours un moment de réflexion, un instant où l’on mesure le poids de son absence et… qui sommes-nous en train de tromper ? On organise une fête et on respire enfin !

  • Une banderole “Ne reviens jamais” : Décorée avec amour et une pointe de soulagement. Pour un effet plus doux, tu peux toujours opter pour “Bon vent, et ne te retourne pas !”
  • Une compilation des “meilleurs” moments : Une vidéo montage des instants les plus “mémorables” de sa présence au bureau. De ses gaffes légendaires à ses moments de gloire (s’ils existent), assure-toi que ce soit un adieu aussi hilarant qu’inoubliable.
Sandra

Rédigé par

Sandra

Je suis Sandra, experte en décryptage d'entreprises et métiers, avec une plume plus affûtée qu'un couteau de chef et un humour qui pique parfois plus que le wasabi.