extrait de pépin de pamplemousse
5/5 - (1 vote)

Ton nouvel allié bien-être, l’EPP !

Tu te demandes comment booster ta santé avec des astuces naturelles sans te ruiner ou te transformer en chimiste ? Aujourd’hui, je te révèle le secret le mieux gardé de la nature, l’extrait de pépin de pamplemousse (EPP). Si ce truc n’est pas encore dans ton armoire à pharmacie, crois-moi, tu vas vouloir remédier à ça illico presto !

 

Pourquoi tu vas l’adorer ?

Un extrait qui joue à la fois le rôle d’antibactérien, d’antiviral, d’antifongique (peut être utilisé pour les mycoses de l’ongle) et même d’anti-rien-qui-fait-chouiner ton système immunitaire. Oui, l’EPP, c’est ton meilleur outil de survie en milieu hostile (entends par là, ton bureau en pleine saison de grippe ou le métro aux heures de pointe).

 

Il te blinde contre les invasions microscopiques

Tu sais, ce moment de l’année où tout le monde éternue à la ronde ? L’EPP, c’est ton bouclier invisible. Quelques gouttes dans ta boisson du matin, et tu sera bien mieux protégé.

 

Adieu bobos et tracas

Petits soucis de peau, aphtes récalcitrants ou même ce fichu pied d’athlète, l’EPP te sort de ces galères avec une efficacité redoutable.

 

Digestion de fer

Et pour ton bidou qui fait parfois des siennes, l’EPP est là pour remettre de l’ordre dans cette jungle intestinale. Un ventre heureux, c’est un toi heureux !

 

Tableau des bienfaits de l’EPP

Bienfaits Internes Bienfaits Externes Usage Quotidien Précautions Conseils Pratiques
Propriétés principales Antibactérien, Antifongique, Antiviral, Antioxydant Antiseptique, Cicatrisant, Anti-inflammatoire Renforce l’immunité, Aide à la digestion, Purifie le corps Éviter le contact pur avec la peau, Toujours diluer dans l’eau Commencer avec de petites doses pour tester la tolérance
Usages recommandés Prévention des infections, Soutien du système digestif, Équilibre de la flore intestinale Traitement des affections cutanées, Accélération de la cicatrisation, Réduction des inflammations cutanées Dans des smoothies, Comme désinfectant naturel, En gargarisme pour la santé bucco-dentaire Consulter en cas de grossesse, d’allaitement ou de traitement médicamenteux Intégrer progressivement à son alimentation, Utiliser des produits certifiés et purs
Effets secondaires possibles Peut interagir avec certains médicaments, Risque de déséquilibre de la flore intestinale en cas d’usage excessif Peut causer des réactions allergiques ou des irritations sur peaux sensibles N/A Effectuer un test cutané avant application, Stopper l’usage en cas de réaction indésirable Consulter un spécialiste en cas de doute sur l’usage approprié
Bénéfices additionnels Peut aider à réduire le cholestérol, Améliore l’absorption des nutriments, Renforce les défenses naturelles du corps Utilisé en cosmétique pour ses propriétés purifiantes, Favorise une peau saine et éclatante, Utile contre les pellicules Ajouter à l’eau de bain pour un effet relaxant, Peut être utilisé comme conservateur naturel dans les préparations faites maison Respecter les dosages recommandés pour éviter les effets indésirables Stockage dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière directe
Conseils d’achat Choisir des extraits sans additifs chimiques, Vérifier la concentration de l’extrait Rechercher des produits avec des emballages protecteurs contre la lumière Préférer les petits formats pour garantir la fraîcheur Lire attentivement les étiquettes et les recommandations du fabricant Comparer les avis et les certifications des produits avant achat

 

L’EPP, mode d’emploi pour le consommer

 

Pour booster ton système de l’intérieur

  • Immunité en béton : 2-3 gouttes dans ton eau matinale, et à toi la force tranquille.
  • Happy belly : Pareil, mais juste avant les repas pour une digestion parfaite.

 

Pour être au top de l’extérieur

  • Peau de pêche : Dilue quelques gouttes dans de l’eau ou une huile douce et tamponne délicatement l’ennui cutané du moment.

 

Les études scientifique sur l’extrait de pépin de pamplemousse

 

L’efficacité de l’EPP comme agent bactérien

L’EPP, selon des rumeurs, serait capable de tenir tête à plus de 800 types de bactéries et virus, sans parler de 100 sortes de champignons et une foule de parasites. Les chercheurs ont donc décidé de mettre ces dires à l’épreuve en testant différentes concentrations de cet extrait pour voir jusqu’où il pouvait aller sans devenir un problème pour nos propres cellules.

Jusqu’à une dilution de 1:128, l’EPP joue à fond son rôle de protecteur, éliminant les microbes à vue sans cligner des yeux. A une dilution de 1:512, l’EPP réussit l’exploit d’être toujours aussi efficace contre les méchants micro-organismes tout en restant inoffensif pour nos cellules.

L’étude a montré que l’EPP attaque directement les membranes des bactéries, les faisant éclater comme des bulles de savon en à peine 15 minutes, même quand il est super dilué. C’est pas de la science-fiction, c’est la réalité, et c’est plutôt génial.

Source : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12165191/

 

L’extrait de pépin de pamplousse VS les bactéries multirésistantes

Dans un monde où les bactéries résistantes aux antibiotiques font leur loi, créant le chaos dans les hôpitaux et rendant les médecins fous, une équipe de scientifiques un peu comme les Avengers de la recherche médicale, se lance dans une quête épique. Leur mission est de trouver l’ingrédient miracle capable de botter les fesses de ces super-vilains microscopiques.

Et parmi un arsenal de 12 extraits de plantes, chacun avec ses propres super-pouvoirs, c’est l’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) qui sort du lot. Jusque-là caché au fond de ton frigo, se révèle être un ninja antibactérien.

Il affronte sans peur le Staphylococcus aureus, qu’il soit en mode rebelle résistant à la méthicilline (SARM) ou en super méchant résistant à la vancomycine (VRSA), et il les met KO, même quand il est en sous-poids, à la dose la plus faible.

Le verdict de nos scientifiques ? L’EPP est le candidat parfait pour une mission de sauvetage dans nos hôpitaux. Il pourrait être la clé pour enduire nos surfaces ou s’allier à d’autres matériaux pour former une barrière impénétrable contre les infections nosocomiales.

Source : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33477436/

Sandra

Rédigé par

Sandra

Je suis Sandra, experte en décryptage d'entreprises et métiers, avec une plume plus affûtée qu'un couteau de chef et un humour qui pique parfois plus que le wasabi.