pannes de chaudière fréquentes
5/5 - (1 vote)

Les chaudières, qui sans prévenir, tombent en panne pile au moment où tu as le plus besoin d’elles, c’est chiant ! Alors aujourd’hui je vais voir avec toi les raisons de ses sautes d’humeur et comment les réparer.

 

Le thermostat

Il suffit parfois de vérifier si ce petit gadget est bien allumé et configuré sur la température désirée. Et oui, parfois, on oublie de le sortir du mode “éco” ou “vacances”, et du coup, il pense que tu n’as pas besoin de chauffage. Un petit ajustement peut donc faire toute la différence.

Regarde aussi s’il n’est pas placé dans un endroit où il capte mal la température ambiante, genre à côté d’une fenêtre ouverte ou d’une source de chaleur directe. Si c’est le cas, il peut être trompé et ne pas chauffer assez, ou au contraire, transformer ta maison en sauna.

En bref, si ta chaudière fait des siennes, commence par contrôler ton thermostat. Un petit coup d’œil pour s’assurer qu’il est bien réglé, et tu pourrais résoudre le mystère de la chaudière boudeuse sans avoir à appeler les secours.

 

La pression

T’as déjà jeté un œil à ta chaudière et vu ces chiffres qui dansent sur le manomètre ? Si c’est le cas, c’est le moment de devenir un pro du contrôle de la pression. Pourquoi ? Parce qu’une pression bien réglée, c’est la clé pour éviter que ta chaudière te lâche au pire moment.

D’abord, tu dois savoir que la pression idéale pour ta chaudière, c’est généralement entre 1 et 1.5 bars. Si tu es en-dessous ou au-dessus, faut agir.

 

Vérification de la pression

  1. Localise le Manomètre : C’est ton indicateur de pression, souvent situé sur le panneau avant de la chaudière. C’est un peu le médecin de ta chaudière, il te dit comment elle se sent.
  2. Lecture du Manomètre : Si les chiffres sont en dessous de 1 bar, ta chaudière manque de pression. Au-dessus de 1.5 bars, elle est en surpression. Dans les deux cas, c’est pas top.

 

Ajustement de la pression

  • Si la Pression est Trop Basse :
    1. Trouve la vanne de remplissage, souvent située sous la chaudière. C’est elle qui va te permettre de rajouter de l’eau dans le circuit et de remonter la pression.
    2. Ouvre doucement la vanne et garde un œil sur le manomètre. Dès que tu atteins la pression idéale, ferme la vanne. Easy, non ?
  • Si la Pression est Trop Haute :
    1. Ça se complique un peu. Tu peux essayer de purger tes radiateurs pour libérer un peu de pression. Mais si ça ne suffit pas, il faudra peut-être contacter un pro. La surpression, c’est souvent le signe d’un souci plus sérieux.

 

Conseils pro

  • Vérifie régulièrement : Un coup d’œil de temps en temps sur le manomètre peut t’éviter bien des soucis.
  • Maintenance Annuelle : Faire vérifier ta chaudière par un pro une fois par an, c’est le minimum pour qu’elle reste en forme.
  • Ne Néglige Pas les Signes : Une pression qui fluctue souvent, c’est comme un feu rouge dans ta voiture. Faut s’en occuper direct.

 

Les radiateurs

Si tes radiateurs restent froids comme un sorbet en plein hiver, y’a peut-être un hic. Et parfois, il suffit d’une action simple pour résoudre ce problème, la purge !

  1. Ce qu’il te faut : Une clé de purge et un petit récipient pour l’eau, histoire de ne pas inonder le sol.
  2. Chaudière au repos : Coupe ta chaudière pour éviter les mauvaises surprises. Sécurité avant tout.
  3. Repérer la vis de purge : Cherche la petite vis ou le robinet en haut du radiateur. C’est ton objectif.
  4. La purge en action : Mets ton récipient en dessous, ouvre doucement avec la clé et laisse l’air s’échapper. Quand l’eau coule sans bulle d’air, c’est bon, tu peux refermer.
  5. Fais le tour : Tous tes radiateurs méritent cette attention. Commence par le plus loin de la chaudière et avance petit à petit.
  6. Petit check de la pression : Après la purge, la pression de ta chaudière a pu bouger. Vérifie et ajuste si besoin.

 

Apprendre à purger facilement son radiateur

 

Le court-cyclage

Cela pourrait venir de plusieurs couacs :

  • Premier suspect, le thermostat. Si il est mal calibré, il peut lancer des signaux à côté de la plaque à ta chaudière.
  • Ensuite, jette un œil au filtre. Un filtre qui crie au secours sous la poussière peut mettre ta chaudière en mode panique, d’où le court-cyclage.
  • La circulation d’air, c’est comme l’autoroute pour ta chaudière. Si elle trouve des bouchons sur sa route, attend-toi à des démarrages en série.
  • Et n’oublions pas la pompe de circulation. Une pompe qui bat de l’aile peut aussi entraîner ce fameux court-cyclage.

Pour remettre tout ça d’aplomb :

  • Vérifie ton thermostat, et si besoin, remplace-le.
  • Un petit coup de propre ou un remplacement du filtre peut faire des merveilles.
  • Fais le vide autour de ta chaudière pour que l’air puisse danser librement.
  • Et si tu as un doute sur ta pompe, un professionnel saura lui redonner du rythme.
Sandra

Rédigé par

Sandra

Je suis Sandra, experte en décryptage d'entreprises et métiers, avec une plume plus affûtée qu'un couteau de chef et un humour qui pique parfois plus que le wasabi.